Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/04/2014

Mgr Guido Marini reconfirmé comme Maître des Célébrations liturgiques pontificales

Fr. John Zuhlsdorf | WDTPRS | 12 avril 2014

Aujourd'hui, j'ai vu sur la première page du quotidien du Saint-Siège que le Saint-Père a reconfirmé Mgr Guido Marini comme Maître des Cérémonies pontificales pour un autre mandat.

140412Marini.jpg

> Mgr Guido Marini confirmé comme Maître des Célébrations liturgiques pontificales

FIC73675HAB40.jpgLa liturgie

Gloire de Dieu, sanctification de l'homme

Mgr Guido Marini

Prix : 14,00 €
Année : 2013
Editeur : Artège
EAN13 : 9782360402311
Nombre de pages : 132
 
La liturgie est le lieu privilégié pour rencontrer Dieu et celui qu’il a envoyé, Jésus-Christ. Cet ouvrage rassemble les réflexions autour de la liturgie du cérémoniaire de Benoît XVI et François. Mgr Guido Marini organise les cérémonies que préside le Pape à Rome, mais aussi lors des différents déplacements depuis plusieurs années déjà. Fort de son expérience pratique, il nous offre ici une réflexion unique sur la nature de la liturgie et la manière de bien la célébrer.

 

 

Mgr Guido Marini

Prix : 6,90 €
Année : 2010
Editeur : Artège
EAN13 : 9782360400300
Nombre de pages : 68
 
Depuis son élection au siège de Pierre, Joseph Ratzinger ne s'est que peu exprimé sur la liturgie, sujet abondamment traité dans ses œuvres de réflexion antérieures. Il ne s'est pas exprimé mais il a beaucoup fait, tout particulièrement, en imprimant sa marque aux célébrations qu'il préside. Dans La liturgie, Mystère du salut, son cérémoniaire reprend les questions les plus difficiles et, tout en se montrant fidèle à la pensée de Joseph Ratzinger, expose les raisons fondamentales qui ont présidé aux changements liturgiques que nous voyons en œuvre aujourd'hui. Dans un langage clair et franc, Mgr Marini n'hésite pas à aborder les sujets les plus délicats et polémiques : l'orientation de l'autel, la participation active ou passive des fidèles ou la place de la musique sacrée. Guido Marini, né à Gênes en 1965, est Docteur en droit civil et canonique. De 1988 à 2003 il a été secrétaire des cardinaux Tettamanzi et Bertone. Depuis 2007 il est Maître des célébrations liturgiques pontificales et assiste le Pape lors de toutes les cérémonies. Préface de Mgr Raymond Centène, évêque de Vannes.

12/01/2014

Le Pape a baptisé 32 enfants

Ce matin dans la chapelle Sixtine.

bébé, Pape François, baptême, enfants, 12 janvier, Baptême du Seigneur, Chapelle Sixtine

Pape François, ad orientem, chapelle Sixtine, baptise, 12 janvier, liturgie, messe

6a00d83451619c69e201a510c6c73e970c-800wi

Il a notamment baptisé l'enfant d'une mère célibataire qui, abandonnée par son compagnon, avait d'abord envisagé l'avortement avant d'y renoncer et avait écrit une lettre au pape François.

 

23/05/2013

Sainte Messe selon la forme extraordinaire du rite romain à Louvain-la-Neuve

Mise à jour du 14 mars 2014: désormais, la Messe aura lieu chaque lundi à 18h30, et non plus à 12h55.

Tous les lundis à 12h55, la Messe sera célébrée selon les livres liturgiques de 1962 à la chapelle de la Petite Maison Blanche, verte voie 53 dans le quartier de Lauzelle, à Louvain-la-Neuve, à partir du 27 mai 2013.

La Messe tridentine aura lieu tous les lundis à la même heure, avec l’aimable accord du Curé de la paroisse et des responsables de la chapelle, en parfaite union avec l’Église locale et l’Église universelle, et avec le Siège Apostolique, sans aucun état d’esprit de contestation du Second Concile du Vatican ni du Missel romain promulgué par le Serviteur de Dieu Paul VI et réédité par le Bienheureux Jean-Paul II, exactement comme le prévoit le motu proprio Summorum Pontificum de Benoît XVI et la lettre qui l’accompagne.

Trois prêtres diocésains s’alterneront pour desservir la chapelle chaque lundi: l'abbé Didier Schmitz, curé émérite de Tongre-Notre-Dame, l'abbé Jean-Pierre Delville, professeur à l'UCL, et occasionnellement Mgr Roger Gryson, professeur émérite à l'UCL.

Ce lundi 27 mai, la fête du jour selon le calendrier liturgique de la forme extraordinaire du rite romain offrira une occasion particulière d’union avec le Souverain Pontife, puisque c’est la fête de Saint Bède le Vénérable, prêtre et Docteur de l’Église. C’est de l’un de ses sermons que notre bien-aimé Pape François a tiré sa devise : « Miserando atque eligendo ». Il s’agit de l’homélie sur l’appel de l’Apôtre Matthieu par Jésus en Mt 9, 9-13, Mc 2,14 et Lc 5, 27-28 (homélie 21, CLL 122 – CLL pour Corpus Christianorum), dont voici le passage duquel est tiré la devise papale :

« Jésus vit un homme assis au bureau de la douane; son nom était Matthieu. « Suis-moi », lui dit-il. Il le vit non pas tant avec les yeux du corps qu’avec le regard intérieur de sa miséricorde (...) Il vit le publicain, et parce qu’il le vit d’un regard qui prend pitié et qui choisit, il lui dit : «Suis-moi», est-à-dire imite-moi. En lui demandant de le suivre, il invitait moins à marcher derrière lui qu’à vivre comme lui ; car celui qui déclare demeurer dans le Christ doit marcher dans la voie où lui, Jésus, a marché. »

Et ci-dessous le texte latin d’origine :

« Vidit, inquit, Iesus hominem sedentem in telonio, Matthaeum nomine, et ait illi: Sequere me. Vidit autem non tam corporei intuitus, quam internae miserationis aspectibus (…) Vidit ergo Iesus publicanum, et quia miserando atque eligendo vidit, ait illi, Sequere me. Sequere autem dixit imitare. Sequere dixit non tam incessu pedum, quam executione morum. Qui enim dicit se in Christo manere, debet sicut ille ambulavit, et ipse ambulare. »