Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/08/2017

Pour ramener les paroissiens à l'église: des prêtres à l'esprit missionnaire

Des paroisses frileuses offrent un service minimum afin d' "habituer les paroissiens au manque total de prêtres à venir": c'est un manque de foi et d'espérance navrant. Comment susciter des vocations dans ce marasme ? Comment des jeunes auraient-ils l'inconscience de s'embarquer dans un bateau qui coule ? L'Esprit Saint sème toujours, mais le terrain n'est pas favorable: c'est lui qu'il faut cultiver.

Pourquoi des baptêmes sont-ils souvent célébrés après la messe, alors que cinquante personnes attendent dehors que celle-ci soit terminée ? Si le baptême a lieu pendant la messe, quitte à bousculer un peu les paroissiens habituels, les marginaux sont contraints d'y assister, au seul "risque" d'être touchés par la grâce.

Lorsque les prêtres étaient nombreux, ils pouvaient célébrer jusqu'à trois messes par jour; maintenant qu'il y a pénurie, ils n'en disent qu'une seule, et ainsi des villages entiers en sont privés. Les personnes âgées et handicapées ne peuvent pas s'y rendre.

Dans certaines paroisses, favorisées, la messe est concélébrée, par deux ou trois prêtres avec diacres et frères, alors que les paroisses voisines n'ont qu'une ou deux messes par mois, voire pas du tout. On fait passer la vie communautaire avant la vie missionnaire de l’Église: c'est regrettable. La concélébration devrait être exceptionnelle.

Certains prêtres, dynamiques et vivant à fond leur vocation, semblent déranger: on prétend qu'ils vident les autres paroisses... Au lieu de les muter ailleurs, pour apaiser les confrères, on devrait les montrer en modèle pour remplir toutes les églises. Seul le Seigneur serait gagnant, et les fidèles aussi.

Comment faire ? Ouvrir les églises tout la journée, célébrer la messe tous les jours avec une homélie bien préparée et une liturgie soignée, chapelet, adoration, sacrement de pénitence tous les jours...

Les jeunes ont besoin de voir des prêtres zélés et heureux dans leur ministère pour avoir envie de les imiter. Il ne faut donc pas baisser les bras, mais attirer les enfants à la messe et les faire participer.

Il faut prier avec foi le Seigneur d'envoyer de nombreux ouvriers à la moisson. Nous avons besoin de prêtres, de beaucoup de prêtres, de beaucoup de saints prêtres.

Bernard R.

Forum des lecteurs - Famille chrétienne n°1956 du 11 au 17 juillet 2015, p.8

 

http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/cclergy/documents/rc_con_cclergy_doc_20130211_direttorio-presbiteri_fr.html

http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/cclergy/documents/rc_con_cclergy_doc_31011994_directory_fr.html

http://wdtprs.com/blog/2011/02/quaeritur-can-a-priest-simply-refuse-to-hear-a-confession/

http://wdtprs.com/blog/2013/03/a-priest-on-hearing-confessions-for-three-hours/

http://wdtprs.com/blog/2009/02/nyt-priest-revives-confession-in-his-parish-liberal-loser-runs-it-down/

http://forums.catholic.com/showthread.php?t=711872

http://www.salve-regina.com/salve/L%27art_de_se_confesser

http://w2.vatican.va/content/john-paul-ii/fr/apost_exhortations/documents/hf_jp-ii_exh_02121984_reconciliatio-et-paenitentia.html

 

 

 

 

Commentaires

Bonjour,
Très bonne réflexion !
Effectivement prions beaucoup pour obtenir de saints prêtres et de nombreux fidèles.

Écrit par : Jean-Pierre | 05/08/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire